Fidèlement soutenue par de généreux donateurs, la Fondation La Tène est à l’origine de multiples réalisations au sein du Laténium et du parc archéologique qui l’entoure.

Parmi les plus notables, on peut citer la création et la réalisation de l’exposition « Trésor des steppes », en collaboration avec le Musée de l’Hermitage de Saint-Pétersbourg.

L’audioguide du Laténium a été intégralement conçu et financé par la Fondation. L’audioguide est un instrument de communication des savoirs devenu indispensable dans un musée à vocation européenne tel le Laténium. Les informations sont dispensées en quatre langues, offrant aux visiteurs à la fois confort, liberté et contenu scientifique.

Une importante huile sur toile de Léon Berthoud, représentant l’incendie d’un village lacustre, a retrouvé le chemin de la Suisse – et celui du Laténium en particulier– grâce à l’intervention déterminante de la Fondation. Cette oeuvre majeure avait été commandée à Léon Berthoud par la Confédération dans le but de représenter la Suisse à l’Exposition Universelle de Paris de 1867.

La Fondation a participé au financement de certains catalogues d'exposition ainsi qu'à la publication de volumes scientifiques de la série "Archéologie neuchâteloise".

Enfin, de nombreuses actions ont été entreprises à l’extérieur du périmètre du musée : ainsi, des vitrines ont été créées « hors les murs », notamment dans la commune nouvellement créée de La Tène.